Comment me faire rembourser mes notes de frais d'hôtel ?

À moins d'un court déplacement, les hôtels font partie des postes de dépenses incontournables pour les professionnels en voyage. Que ce soit de manière régulière -pour les commerciaux itinérants par exemple - ou de façon occasionnelle, en France ou à l'étranger, les notes de frais des hôtels doivent répondre à toutes les règles habituelles de conformité. Toutefois, il existe également des spécificités à prendre en considération. Pour tout savoir sur les notes de frais d'hôtel, de la réservation au remboursement, cet article est fait pour vous.

Les notes de frais d'hôtel : le principe général

Afin d'être éligible à un remboursement, et conforme à la réglementation, une note de frais d'hôtel doit s'inscrire dans le cadre d'un déplacement à visée professionnelle. Dans le langage de l'URSSAF, c'est ce qu'on appelle un « grand déplacement ». Le grand déplacement est caractérisé par l’impossibilité pour un salarié de regagner chaque jour sa résidence du fait de ses conditions de travail. Cet empêchement se caractérise par la présence de deux conditions simultanément :

  • La distance entre le lieu de résidence et le lieu de travail est supérieure ou égale à 50 km.
  • Les transports en commun ne permettent pas de parcourir cette distance dans un temps inférieur à 90 minutes.

Le salarié n'a donc pas d'autre choix que de réserver un hôtel dans le cadre de sa mission professionnelle. Pour gérer cette note de frais, il existe trois grands moyens qui dépendent notamment de l'organisation de l'entreprise :

  • Le salarié avance l'argent de sa nuitée et se fait rembourser à son retour, contre justificatif, par son employeur, en remplissant une note de frais. Pour les déplacements ponctuels, cela peut fonctionner, mais c'est une situation qui va vite devenir problématique en cas de voyages fréquents, en raison des fonds à avancer.
  • Ou il réserve et paie son hôtel d'avance, avec une carte corporate, ou tout autre moyen de paiement appartenant à l'employeur. Il devra alors transmettre le justificatif à son entreprise, et cela évite une sortie de trésorerie personnelle.
  • Ou il reçoit une somme forfaitaire versée par son employeur, qu'il peut alors utiliser à sa guise pour réserver et régler son hébergement. C'est une formule qui évite de gérer des notes de frais et qui simplifie les processus internes, en particulier pour les salariés qui se déplacent régulièrement.

Notes de frais d'hôtel : le cas du bleisure

Le bleisure, c'est la contraction des mots "leisure" et "business". Cela signifie prolonger un déplacement professionnel de quelques jours afin d'en profiter à titre personnel. C'est une tendance qui est culturellement très acceptée - voire encouragée - par les entreprises nord-américaines, mais qui tend aussi à se développer en France.

Dans le cadre du bleisure, il est toujours plus raisonnable d'évoquer la situation avec son employeur pour éviter toute mésentente ou incompréhension. La répartition des charges liées à l'hébergement doit être compartimentalisé afin que ce qui est d'ordre privé ne transite pas par l'entreprise. Cette dernière ne pourra que rembourser les coûts afférents à la mission professionnelle.

Notes de frais d'hôtel : les points de vigilance

Comme pour toutes les dépenses, il existe des zones grises qu'il faut connaître afin de les traiter avec célérité. En effet, certains collaborateurs peuvent être tentés de profiter de certains services de l'hôtel pour les passer en notes de frais. De la location de film en VOD en passant par l'utilisation du minibar ou des services de bien-être, il est important pour l'entreprise de demander un décompte très précis et détaillé des frais engagés. Le pire scénario : le justificatif global qui n'apporte aucun détail sur la répartition des dépenses.

D'autre part, le choix de la catégorie et du prix de la chambre doivent également être conformes à la politique de l'entreprise pour éviter tout problème. C'est pourquoi une réservation préalable, validée par le manager direct, évite tout risque d'ambiguïté. Pour faciliter les choses et accélérer les réservations et les demandes de remboursement en cas de besoin, la centralisation des données dans une plateforme cloud permet de faciliter le travail autour de la gestion des frais d'hôtel.
 

Se faire rembourser une note de frais d'hôtel peut être chronophage et fastidieux, en particulier dans le cadre d'une longue tournée commerciale ou d'un voyage de plusieurs jours, dans des lieux et hôtels différents. C'est justement là où une application dédiée peut faciliter ce travail, afin de fluidifier les réservations, les paiements et les remboursements lorsque c'est nécessaire. Non seulement la conformité sera garantie et le risque de fraude sera diminué, mais en plus, la gestion quotidienne sera simplifiée pour davantage de productivité et d'efficacité.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc “Comment répondre à vos priorités de la gestion des voyages et satisfaire vos employés ?” et à découvrir notre solution pour optimiser la gestion de vos déplacements et frais professionnels.

Loading next article