Comment éviter les frais de téléphone exorbitants à l’étranger ?

Un déplacement professionnel, des clients satisfaits, un nouveau contrat… le retour d'un voyage professionnel à l'étranger peut être triomphal. Mais aussi très coûteux si on n'est pas vigilant en matière de télécommunication. En effet, la facture salée reçue quelques semaines après un déplacement n'est jamais une bonne nouvelle pour une entreprise. Et encore moins pour le salarié ! En cause, les frais d'itinérance qui sont les surcoûts que les opérateurs de télécommunications imposent à leurs abonnés lorsqu'ils utilisent leur appareil mobile dans un autre pays. Heureusement, il existe de nombreuses astuces pour éviter les frais de téléphone exorbitants à l'étranger.

Rester au sein de l'Union Européenne

Évidemment, ça ne réglera pas le problème de votre déplacement en Chine ou à New York. Mais il est important de noter que si vous devez vous déplacer au sein de l'Union Européenne, il y a peu de chance que vous fassiez face à des dépassements exorbitants. Depuis le 15 juin 2017, les frais d'itinérance au sein des pays de l'UE ont été abolis. Une bonne nouvelle qui vous permet d'appeler, d'envoyer des SMS et d'accéder à vos services habituels en ligne via votre forfait de données, de la même manière que vous soyez à Varsovie, Madrid, La Valette ou Paris.

Le seul point de vigilance concerne ici les dépassements des volumes contractuels en itinérance. C'est-à-dire si vous dépassez votre forfait. Les surcoûts pourraient être un peu plus élevés que si vous étiez en France. Renseignez-vous bien auprès de votre opérateur avant de partir. Mais si vous respectez bien les limites de votre forfait, il n'y a rien à craindre.

Enlever la carte SIM de son téléphone

C'est une méthode radicale, mais qui a le mérite d'être efficace ! Sans carte SIM, votre téléphone sera dans l'impossibilité d'appeler ou de recevoir des appels, d'envoyer ou de recevoir des SMS, ni de naviguer sur Internet.

Ensuite, il suffit de se connecter à un réseau wi-fi pour communiquer en toute tranquillité via les outils habituels de visioconférence, messagerie instantanée, email, réseaux sociaux, etc. Cela nécessite toutefois de disposer d'un bon réseau wi-fi et surtout d'éviter (si possible) les réseaux publics pour des questions de sécurité informatique (risques de piratage mobile).

Paramétrer ses réglages selon les besoins

Tous les téléphones disposent d'options qui peuvent s'ajuster selon les besoins et les lieux. Ainsi, vous pouvez mettre votre appareil en mode avion, désactiver les données à l'étranger ou les données cellulaires. 

Le mode avion est similaire au fait de retirer la carte SIM. Toutes les communications entrantes et sortantes sont inopérantes.

Désactiver les données à l'étranger est une sécurité pour bloquer les données cellulaires dès que le téléphone se trouve en dehors du territoire français. Néanmoins, cela ne bloque pas les SMS ni les appels, qui peuvent entraîner des frais supplémentaires. C'est la même chose avec la désactivation des données : à moins d'être connecté à un réseau wi-fi, vous n'aurez plus accès à internet sur votre smartphone.

Prendre un forfait local

C'est probablement la meilleure option. En effet, personne n'aime être privé de communications, surtout en étant à l'étranger. Aujourd'hui, la plupart des téléphones récents proposent un système de double SIM pour ajouter une seconde ligne. C'est l'idée parfaite pour vos déplacements à l'étranger : vous serez toujours joignable avec une ligne et des données locales pour communiquer. Selon la durée de votre déplacement, il est possible de choisir une option prépayée ou un abonnement traditionnel.

Mettre à jour son forfait français

Autre option très pertinente, négocier avec son fournisseur français afin d'acheter une option permettant de communiquer à moindre coût en état à l'étranger. Ainsi, un surcoût de quelques euros ou quelques dizaines d'euros par mois vous permet d'avoir toute la flexibilité et la liberté pour communiquer sans mauvaises surprises.

 

Un déplacement à l'étranger représente toujours un coût important pour les entreprises. Ne pas être vigilant sur son forfait et l'usage de son téléphone peut alors faire gonfler la facture de plusieurs centaines d'euros - voire de plusieurs milliers d'euros dans les cas extrêmes. Pour les entreprises, il est important que ces bonnes pratiques soient clairement inscrites dans leur politique de voyage. Surtout s'il s'agit de téléphones professionnels. Ainsi, certaines organisations peuvent en plus envoyer des rappels aux salariés en déplacement à l'étranger au moment du départ ou après un premier jour sur place pour s'assurer que le nécessaire a été fait. Une pratique qui peut s'automatiser et qui évitera sans doute de nombreux dépassements budgétaires !

Loading next article