DAF : les chiffres clés pour une meilleure gestion des frais professionnels

Vous êtes passés à côté de notre infographie “WonderDaf reprend le contrôle !” destinée aux DAF pour une meilleure gestion des frais et déplacements professionnels ? Sans plus attendre, petite piqûre de rappel des données clés que nous avons rassemblées pour vous.

 

Devenir un “WonderDaf” n’est pas chose aisée. Parmi les enjeux auxquels les professionnels sont confrontés : la bonne gestion des notes de frais. Ainsi, 53% des DAF considèrent cette activité comme l’un de leurs principaux challenges. Et pour cause. Rappelons qu’une fois par an, 20% des salariés présentent au moins une dépense non conforme et 10% un doublon. Ces pratiques non-conformes peuvent coûter cher à l’entreprise : jusqu’à 5% en moins du chiffre d’affaires.

 

Nombreux sont les bénéfices de l’automatisation

Autre défi pour les DAF : la réduction du temps consacré aux notes de frais. En moyenne, les salariés passent 27 minutes à traiter une seule note de frais. Et plus d’une personne sur cinq dit y consacrer 30 minutes. La principale solution pour faciliter cette tâche réside dans l’automatisation et notamment le déploiement d’un outil plus efficace. Cela permettrait aussi de réduire le délai de remboursement des frais, qui pour 30% des salariés est encore trop long. En cause : des processus manuels qui peuvent générer des erreurs ou des imprécisions.

Selon un rapport de Forrester, les décideurs IT et finance s'accordent à dire que la suppression des processus basés sur le papier est essentielle pour améliorer l'efficacité de la gestion des notes de frais (37%). Cette dématérialisation permet d’éliminer les erreurs, de réduire le temps passé par les employés et d’alléger le travail du service en charge. Une entreprise a découvert que la mise en œuvre d’outils automatisés permettait d’éliminer environ 42% des tâches humaines, pour un gain d'efficacité de 46%.

Autre enseignement sur l’automatisation : parmi les entreprises en croissance, 82% jugent les outils d’analyse des déplacements et frais professionnels utiles et extrêmement utiles. Quant au cabinet IDC, il a noté un ROI de plus de 482% en trois ans dans les entreprises qui ont adopté la solution SAP Concur.

 

Le voyage d’affaires, un levier pour le business

L’infographie nous donne également des clés sur le voyage d’affaires, et nous apprend notamment que les millenials sont moins dépensiers que leurs aînés. Ils dépensent en moyenne 18% de moins que les collaborateurs âgés de 36 à 65 ans pour les repas et divertissements (environ 37 €  contre 43.50 €) et seulement 3% de plus pour l’hébergement (chambre, parking, Wi-FI et service en chambre), soit 95 € par transaction contre 93 €.

En parlant d’hébergement, il faut savoir qu’en 2018, 300 000 entreprises ont fait appel à Airbnb pour loger leurs salariés. Le voyage d’affaires représenterait près de 15% de l’activité de la plateforme. L’économie collaborative a vraiment investi la sphère des déplacements professionnels ; ce que confirme une étude de GBTA selon laquelle 50% des sociétés autorisent leurs salariés à utiliser Uber ou Lyft.

En 2018, le budget consacré par les entreprises au voyage d’affaires s’élève à 29,2 milliards d’euros (1), soit une progression de 1,2 milliard par rapport à 2017. Cet investissement est-il bénéfique pour les sociétés ? C’est que pensent 46% des salariés français qui considèrent que leurs voyages professionnels ont été absolument décisifs pour leur business (2). Par ailleurs, une étude AMEX et GBTA (3) nous enseigne que pour 45% des salariés, passer plus de temps avec leurs clients leur permettrait de mieux atteindre leurs objectifs professionnels.

Alors, prêt à devenir un WonderDaf ? Retrouvez d’autres chiffres clés dans l’infographie, ainsi que 6 conseils pour réduire le coût des frais et déplacements professionnels dans votre entreprise !

 

  1. CWT & GBTA
  2. Baromètre FCM Travel Solutions & Déplacementspros.com
  3. AMEX & GBTA

Loading next article