Désormais Concur fait partie de SAP.

Transformation Digitale du Voyage d’Affaires #2 Vers un phénomène de consumérisation

Quels en sont les effets de la transformation digitale sur les comportements des employés et acheteurs ? Qu’est-ce que la consumérisation ? Des frontières existent-elles toujours entre comportement B2C et B2B ? 
  
Les véritables acteurs du voyage d’affaires ont répondu à ces questions lors du Fusion Exchange Paris de septembre dernier. Retour sur cette table ronde réunissant 6 représentants de sociétés actrices ou utilisatrices de voyage d’affaires. 
  
« La consumérisation : l’influence du monde du B2C vers le monde du B2B. Il y a 15/20 ans, c’est le B2B qui influençait le B2C. » 
Jérôme FOUQUE VP – Egencia France 
  
« Entre loisir et business, il n’y a aujourd’hui plus de frontières. On va d’abord utiliser Air Bnb pour un voyage loisir, et ensuite, on va vouloir le réutiliser pour le business. » 
Anne-Sophie FRENOVE Directrice marketing – Air Bnb 
  
« Lorsque l’on a lancé Uber aux Etats-Unis, il y a 5 ans, on avait visé la clientèle des particuliers en premier lieu, mais on s’est rendu compte très rapidement que beaucoup de personnes l’utilisaient à titre professionnel. » 
Sylvain ANDRIEU Directeur du développement – Uber 
  
« Il y a vraiment une demande croissante. Aujourd’hui, le voyage d’affaires représente 20 % de notre business. » 
Anne-Sophie FRENOVE Directrice marketing – Air Bnb 
  
« On a ouvert une première plateforme en bêta, en 2011. Dès la première semaine, on a vu des entreprises utiliser notre service. Nous avons toujours répondu indifféremment aux problématiques B2B ou B2C : ce sont tous des clients. » 
Jean-Daniel GUYOT Fondateur – Captain Train 
  
« Quand les outils sont très fluides, agréables à utiliser, on les utilise en B2C et pourquoi pas en B2B ?! » 
Sandra LEGRAND PDG – Kalidea 
  
Retrouvez l’intégralité de cette table ronde, en vidéo, sur la page TripLink :https://www.concur.fr/triplink