Quels sont les pays les plus à risques en 2020 pour les voyages d’affaires ?

2020 est une année qui s'annonce d'ores et déjà comme très particulière pour les entreprises. La crise économique, sociale et financière causée par la pandémie de covid-19 a mis la plupart des organisations à l'arrêt. Plus d'avions, plus de trains, et des déplacements très limités. Ainsi, même si le second semestre 2020 sera celui de la reprise, les voyages d'affaires seront forcément très surveillés. En temps normal, il ne fait pas bon voyager dans tous les pays du monde. Mais avec le coronavirus, cette liste s'est fortement développée. Les pays les plus à risques en 2020 seront donc surtout ceux qui disposent d'une infrastructure sanitaire fragile et qui ont été ou sont très touchés par le virus SARS-CoV-2. 

Les pays en guerre, fermés ou à l'instabilité chronique 

Yémen, Syrie, Irak, Libye, Afghanistan, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Mali, Niger, Pakistan, Corée du Nord... Coronavirus ou non, il est toujours aussi formellement déconseillé de se rendre dans ces pays pour un voyage d'affaires. Non seulement votre sécurité ne pourrait être garantie, mais en plus, il sera très difficile de vous porter secours en cas de problème. En la matière, respectez bien les consignes du ministère des Affaires Étrangères. Sans compter qu'il est difficile d'obtenir un visa pour entrer sur ces territoires. À éviter à tout prix.

Les pays très touchés par le covid-19

Il y a quelques mois, un voyage aux États-Unis, en Chine, en Italie ou en Espagne n'aurait posé aucun problème. Hélas, aujourd'hui, et pour les mois à venir, la situation est toute autre. En effet, le virus SARS-CoV-2 à l'origine de la pandémie qui touche tous les pays met les systèmes de santé à rude épreuve. Or, même si on commence à évoquer prudemment des mesures de déconfinement, notamment pour relancer l'économie et l'activité des entreprises, un voyage d'affaires dans ces pays reste risqué à court terme. La situation évoluant rapidement, il reste, bien sûr, nécessaire de se tenir informé des dernières informations et de partir - lorsque vous n'avez pas d'autre choix - qu'en étant particulièrement bien protégé (assurance voyage, assistance renforcée, application de géolocalisation, kit médical de premier secours, masques, gants et matériel de protection, etc.).

États-Unis

C'est le pays le plus touché au monde par le covid-19. Si les vols transatlantiques pourraient redécoller dans les semaines à venir, rien ne sera plus comme avant. Le Consulat général de France à Washington liste les compagnies aériennes offrant des vols habituellement depuis les États-Unis, mais celles-ci peuvent à tout moment procéder à des annulations ou à des modifications.

Toutes les régions du pays ne sont toutefois pas touchées de la même manière. L'état de New York vit une situation difficile par exemple, alors que la plupart des autres états ruraux du Midwest sont parvenus à juguler l'épidémie. Néanmoins, tant que la situation globale ne sera pas sous contrôle et que les frontières seront toujours fermées, les États-Unis restent un pays à éviter.

Espagne

C'est le pays européen le plus touché par le coronavirus. Les autorités mettent en place un plan de déconfinement en plusieurs phases permettant la reprise progressive des activités économiques et la levée des restrictions de déplacement sur le territoire espagnol. Pour le moment, l’entrée par la frontière terrestre demeure limitée aux ressortissants espagnols, aux personnes résidant en Espagne, aux travailleurs transfrontaliers et aux personnes pouvant prouver un cas de force majeure ou une situation d’impérieuse nécessité.

Même si l'Espagne est une destination importante pour vos affaires, misez plus que jamais sur le travail à distance et les visioconférences.

Italie

C'est par l'Italie que la pandémie s'est développée en Europe. Compte tenu de l’évolution de l’épidémie et des mesures de confinement renforcées prises par les autorités italiennes sur l’ensemble du territoire, il est désormais interdit de se rendre en Italie et de voyager à l’intérieur du pays - sauf quelques exceptions strictement encadrées. Selon l'évolution sanitaire, la prudence reste de mise et il y a fort à parier qu'il sera difficile de se rendre en Italie en 2020 pour faire des affaires.

Royaume-Uni

Techniquement, la frontière entre le Royaume-Uni et la France n'est pas fermée, mais il reste très déconseillé de s'y rendre en raison de l'envolée spectaculaire du nombre de cas de coronavirus outre-Manche. Compte tenu du caractère très évolutif de la situation, il est recommandé de consulter régulièrement le site du Consulat de France à Londres et le site Gov.uk pour connaitre la situation sur le territoire Britannique et les dernières instructions des autorités. En tout état de cause, prévoyez de faire vos affaires à distance avec le Royaume-Uni en 2020.


 

Après la Chine, foyer de la pandémie, le covid-19 s'est déplacé vers l'Iran puis l'Italie avant d'envahir toute l'Europe, et de poursuivre sa course vers les États-Unis. En 2020, il n'y a aucune destination qui est totalement protégée du coronavirus. Et même si certains États semblent plus vertueux que d'autres, la fermeture des frontières et l'arrêt du trafic aérien empêchent tout déplacement. En matière de gestion des risques, voilà qui devrait simplifier la vie de votre entreprise, tout en vous poussant à tester de nouveaux outils numériques pour collaborer avec vos clients et fournisseurs internationaux.

Loading next article